Intervento-Société Européenne de Télémédecine et e-santé 26/09/2011 (in francese - French only) - Interventi - holyseeforhealth

Vai ai contenuti

Menu principale:

Intervento-Société Européenne de Télémédecine et e-santé 26/09/2011 (in francese - French only)

Pubblicato da in Interventi · 26/9/2011 10:52:29

Mot de salutation
de Son Excellence Mgr Zygmunt Zimowski
au Professeur Louis Lareng Président de la Société Européenne
de Télémédecine et e-santé
à l'occasion de sa Réunion scientifique
Paris, 26 septembre 2011


Monsieur le Professeur Louis Lareng, Président de la Société Européenne de Télémédecine et e-santé, Madames et Monsieurs, Je me réjouis beaucoup de pouvoir vous adresser mes meilleures salutations à l'occasion de l'ouverture de la Réunion Scientifique de la Société Européenne de Télémédecine et e-santé. Je salue aussi très chaleureusement Monsieur le Professeur Axel Khan, qui préside votre Réunion scientifique aujourd'hui. Permettez-moi également d'exprimer à tous les participants mes meilleurs vœux d'un travail fécond et joyeux pour le progrès continu de votre Société et la diffusion des fruits de ses efforts à très large échelle.
Votre domaine de réflexion, d'échanges et d'action est, à la fois, très complexe et presque d'avant-garde. Pour cela, vos travaux suscitent beaucoup d'espérance pour les communautés peu nombreuses et isolées qui souffrent généralement du manque de services spécialisés en matière de santé. Mettre à leur service les nouvelles technologies pour abattre le mur de la distance et du peu de ressources économiques et humaines est le défi que les hommes de sciences biomédicales et des technologies de la communication s'engagent quotidiennement à lever. Vous en êtes! Soyez-en tous remerciés.
Le Conseil Pontifical pour les Services de Santé qui a à peine fêté ses 25 ans d'existence naît d'une expérience longue de deux mille ans au service de l'homme éprouvé par la souffrance et la maladie. Sa mission est de promouvoir et coordonner l'action de toute l'Église en générale et des Églises locales en particulier, qui développent telle action sur des terrains variés et avec des besoins très différents et bien diversifiés. Parmi ses tâches, le Conseil Pontifical pour les Services de Santé doit suivre attentivement les nouvelles orientations et découvertes dans le domaine législatif et scientifique en ce qui concerne la santé, en vue de leur prise en considération par l'Église entière dans son action pastorale.
Les statistiques du Saint-Siège rapportent que le nombre de structures de santé dont l'Église est juridiquement propriétaire dépasse les 120.000 unités à travers le monde. C'est pourquoi Elle est en mesure d'apprécier le genre de travail qui vous incombe et se fait le devoir de vous y encourager avec forte conviction.
Dans sa dernière Lettre Encyclique le Pape Benoît XVI rappelle combien l'Église tient à cœur la collaboration Raison et Foi pour l'avenir de l'homme et de l'humanité. Le motif est simple et évident: «Le problème du développement est aujourd'hui très étroitement lié au progrès technologique et a ses stupéfiantes applications dans le domaine de la biologie. La technique – il est bon de le souligner – est une réalité profondément humaine, liée à l'autonomie et à la liberté de l'homme. Elle exprime et affirme avec force la maîtrise de l'esprit sur la matière. L'esprit rendu "moins esclave des choses, peut facilement s'élever jusqu'à l'adoration et à la contemplation du Créateur"» (Caritas in Veritate, n. 69). Les lignes qui suivent celles à peine citées soulignent les bienfaits rendus par la technique à la vie des hommes et des femmes du monde contemporain. Le Pape y souligne aussi les limites de la technique devant la question fondamentale du sens de la vie et du monde. C'est pourquoi, pour accomplir sa mission, elle est tenue au respect des lois morales quand elle est confrontée à l'environnement, à la vie humaine naissante, à la santé, à la maladie, à la souffrance et à la mort, du moment que «la liberté humaine n'est vraiment elle-même que lorsqu'elle répond à la fascination de la technique par des décisions qui sont le fruit de la responsabilité morale» (IBID., n. 70). Je n'ai aucun doute que vos réunions scientifiques, vos réflexions et échanges si réguliers soient finalisés à cet objectif: faire du bien à qui souffre et espère. Le message de l'Église, l'Évangile qu'elle annonce, ajoute à cela qu'il faut aussi « faire du bien par la souffrance» (GIOVANNI PAOLO II, Salvifici Doloris, n. 30).
Voilà pourquoi je saisis cette occasion pour vous faire sentir la proximité et le soutien de toute l'Église et de ce Dicastère en particulier dans votre effort de soulager tant de souffrances qui risquaient d'être laissées pour compte. Je vous souhaite un travail très fructueux et invoque sur vous et sur vos familles la Bénédiction du Ciel.



Ricerca


Cerca

Login




Torna ai contenuti | Torna al menu